Camer.be
CAMEROUN :: Processus électoral : La société civile s'active :: CAMEROON
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • Cameroon Tribune : Alexandra TCHUILEU N.
  • samedi 13 janvier 2018 14:07:35
  • 2917

CAMEROUN :: Processus électoral : La société civile s'active :: CAMEROON

Elle  s’exprime  sous  diverses formes. Elle dit se battre pour les  intérêts  des  citoyens.  La société civile. C’est sous ce vocable que se regroupent toutes les organisations  mettant au  cœur  de  leur action le citoyen et la gestion de la cité, en dehors de l’intervention de l’Etat.  Au  Cameroun,  elles  existent sous formes d’associations ou d’organisations non gouvernementales.

Bon nombre d’entre elles s’intéressent à la vie politique. Les organisations de la société civile (OSC) ciblent tous les domaines de la vie publique. En une année électorale comme 2018 qui s’ouvre, nombre d’entre elles s’activent  pour  mobiliser  le  maximum de citoyens frileux ou peu informés de la participation politique. Au Cameroun, leurs défis sont variés et leurs cibles, différentes. Certaines OSC se sont spécialisées en catégories  sociales.  Il  en  est  ainsi  des femmes, des jeunes et des personnes handicapées. More Women  in Politics a  montré  sa  détermination  à  voir plus de femmes impliquées dans la vie politique, pas seulement comme électeurs, mais aussi comme candidates pour  prendre la tête  des circonscriptions électorales ou des municipalités.  

Objectif  similaire  pour  Goodwill  qui  défend  les  droits  des personnes handicapées depuis plus de 20 ans au Cameroun. Le combat de cette organisation consiste désormais  à  faire  intégrer  obligatoirement  les  personnes  handicapées dans les listes lors des scrutins. L’autre volet de l’implication des organisations  de  la  société  civile, concerne l’observation efficiente des élections.  Cela  se manifeste  par la formation des scrutateurs, ainsi que des médias ou encore des citoyens appelés à devenir électeurs.

Network  for Solidarity, Empowermet and Tranformation for All (NewsEta) se fixe cet objectif depuis sa création. C’est ainsi  que  chaque  année,  NewsEta forme des jeunes venus des dix ré- gions  du  Cameroun  à  la  prise  de conscience et plus d’implication politique. Nouveaux Droits de l’Homme Cameroun  n’est  pas  en  reste  avec une série d’activités organisées depuis les élections législatives et municipales  de  2013  pour  assurer  le plaidoyer  et  le  lobbying  en  faveur des formations politiques. En même temps, l’organisation veille au respect des droits humains lors des processus électoraux.

Les  médias  ne  sont  pas  en  reste dans ce jeu politique. Ils sont souvent sollicités pour témoigner du respect des  canons,  de  l’objectivité  et  de l’équilibre en période électorale. Ces organisations  font  souvent  appel aux  soutiens  financier  ou  matériel des  structures  étrangères  pour  répondre  aux objectifs  qu’ils se sont fixés .

13janv.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo