Camer.be
CAMEROUN :: Pierre Semengue : “Malgré les dettes, nous avons fini en beauté” :: CAMEROON
CAMEROUN :: SPORT
  • Le Jour : Propos Recueillis Par David Eyengue
  • mardi 17 octobre 2017 01:02:10
  • 3596

CAMEROUN :: Pierre Semengue : “Malgré les dettes, nous avons fini en beauté” :: CAMEROON

Le président de la Ligue de Football Professionnel du Cameroun (LFPC) s’est montré satisfait au terme de la saison, et annonce le début du prochain pour décembre.

Comment se porte la Ligue de football professionnel du Cameroun au moment où vous clôturez la saison avec l’organisation de ces Awards ?
Je suis content pour cette fin de saison et je tiens à remercier les employés de la LFPC pour avoir accepté d’attendre malgré les arriérés de salaires. Nous avons trois mois d’arriérés de salaire à la Ligue Professionnelle de Football du Cameroun (LFPC). Mais, il nous fallait faire cette cérémonie pour clôturer en beauté la saison. Nous avons des trous de trésorerie. L’Etat n’a pas encore payé la deuxième tranche de 160 millions, la Fécafoot n’a pas encore payé le reste des 135 millions qu’elle nous doit.

Mais la Fécafoot n’a pas de problèmes, parce que la normalisation ne venait que de s’installer. Et c’est maintenant qu’elle est habileté à gérer les comptes. C’est l’administration de l’ancienne équipe qui n’a pas fait son travail. D’ailleurs, nous les avons traînés au tribunal pour qu’ils nous payent. La normalisation n’a pas de problèmes, parce qu’il y a seulement une semaine qu’ils ont été capables d’agir dans les comptes. Donc comme le président n’était pas présent. Il était au Caire ; je pense que quand je vais rentrer là, je récupèrerai les 135 millions. Quant à la 2ème tranche de l’Etat, je ne suis pas sûr que ce soit fait avant les salaires du mois d’octobre.

Comment s’en est-on pris à la LFPC pour réussir ces Awards malgré les tensions de trésorerie ?
Le personnel a accepté de ne pas être payé pendant trois mois, et je leur dit merci. Ce n’est pas de gaieté de coeur, mais ils ont compris le problème, en acceptant les arriérés et surtout de ne pas manifester. Ensuite, nous étions obligés de recourir à des emprunts. Nous devons aussi aux officiels au moins trois journées de championnats impayées. Ce qui fait une trentaine de millions, et quelques emprunts nous ont permis de terminer les championnats.

Et MTN alors ?
On avait un programme, MTN l’a respecté. Il n’avait pas la mission de terminer le championnat. C’était prévu par la Fécafoot. Il y avait des rubriques. La 2ème tranche de l’Etat, c’était pour le payement des salaires des joueurs et encadreurs. MTN renforçait les clubs et la Ligue pour son fonctionnement. Nous avions déjà épuisé nos réserves en équipant les clubs. Certains ont même emprunté de l’argent qu’ils n’ont pas encore pu rembourser.

Nous avons terminé ; nous avons pu faire les Awards et je pense que nous allons récupérer notre argent pour nous remettre à jour. Mais il y a un problème, ce sont les nouvelles directives de la CAF. Il faut qu’on commence impérativement au début du mois de décembre, puisqu’il faut que les championnats s’achèvent en juin, à cause de la Coupe du Monde. Hors il y a des régions où les championnats n’ont pas avancé. Comment avoir les interpoules ? La Coupe du Cameroun n’est même pas encore terminée.

Comment allez-vous donc vous-y prendre?
Je vais discuter avec la normalisation. Il faut que ce processus soit accéléré. Quitte à jouer dimanche, mercredi, dimanche. On ne peut pas faire autrement. Il faut que la Coupe du Cameroun se joue avant fin novembre au plus tard.

17oct.
Lire aussi dans la rubrique SPORT
Vidéo