Cameroun, Crise anglophone: les lves des rgions anglophones en exode vers d'autres rgions :: CAMEROON

Cameroun, Crise anglophone: les lves des rgions anglophones en exode vers d'autres rgions :: CAMEROON

Cameroun, Crise anglophone: les lves des rgions anglophones en exode vers d'autres rgions :: CAMEROON
Cameroun, Crise anglophone: les lves des rgions anglophones en exode vers d'autres rgions :: CAMEROON
Depuis le 4 septembre dernier, les élèves des Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest n’ont toujours pas repris le chemin des classes. Pourtant dans les autres régions du pays, les cours y ont bel et bien débuté pour le compte du premier trimestre de l'année en cours. La non-reprise des classes dans ces zones anglophones est due à la radicalisation des revendications d’une majorité de la communauté anglophone 

On assiste dès lors à un exode des élèves et étudiants, quittant les régions anglophones du Cameroun pour les régions francophones, afin de poursuivre leur cursus scolaire.

Pour les observateurs de la scène sociopolitique camerounaise, ceux qui sortent perdant de cette crise sont les élèves. Depuis le mois de novembre 2016, ils ont été contraints de cesser  d'aller à l'école.

Selon Elias Eugène Ambela proviseur du Lycée bilingue de Bafoussam, les classes des sections anglophones ont atteint un taux de fréquentation de plus de 99,50% à la semaine de la rentrée scolaire, qui vient de s’achever.

Arrivé samedi dernier à Bafoussam pour s'inscrire dans un établissement scolaire local, un élève de cinquième année du secondaire de Progressive Comprehensive High School (P.C.H.S) Mankon, a affirmé que ses parents ont pris cette décision parce qu'ils sont convaincus que la situation ne changera pas de sitôt dans les régions anglophones du Cameroun.

Idem pour Cletus A. un élève de la National Comprehensive High School de Limbé, région du Sud-Ouest Cameroun qui a posé depuis le 4 septembre dernier en compagnie de ses cadets ses valises à Bonaberi Douala.

 " Des parents de Kumba, Buea, Bamenda etc. ne cessent de me suppléer de prendre leurs enfants chez moi ", confie Ntumfor Bah, notable de la communauté Meta'a du Nord ouest à Douala. " Cet exode concerne surtout les familles nanties financièrement, qui n’hésitent pas à inscrire leurs enfants dans les internats. Les enfants issus des familles pauvres sont condamnés à rester  sur place ", fait savoir Ntumfor Mbah.

Plus loin, il affirme que les ménages des familles anglophones des régions francophones ont doublé voire triplé du fait de la fermeture de plusieurs établissements scolaires dans les régions anglophones du Cameroun

L'exode des élèves des régions anglophones du Cameroun s'internationalise

Dans la région du Sud Ouest, et plus précisément à Eyumojock dans la Manyu, les élèves de la Government Bilingual High School Eyumojock (Lycée Bilingue d'Eyumojock), les plus nantis ont posé leur valise au Nigéria voisin et plus précisement à Ikom government secondary school, zone de gouvernement local de l'État de Cross River au Nigeria.

Toujours au Nigeria, l'on enregistre selon les autorités locales, un afflux des élèves en provenance du Cameroun à la Federal Government College Ikom, la Nta-East Comprehensive Secondary School, Velos Secondary School...

Joint au téléphone par la rédaction de camer.be, Madame Christina.I. Philip, Principal de la Federal Government College de Ikom affirme avoir enregistré 83 inscriptions des élèves en provenance du Cameroun  au 7 septembre 2017.

Pour l’heure aucune statistique ne permet de mesurer cet exode scolaire assez particulier. Cependant l’une des conséquences pourrait être la désertion des établissements scolaires des régions anglophones du Cameroun.

Dans les régions anglophones du Cameroun, la psychose demeure.  

Plusieurs parents déplorent le  problème de sécurité des enfants qui tentent d’aller à l’école. Cette peur est d’autant plus présente avec les établissements scolaires qui sont de plus en plus incendiés par les radicaux de la cause anglophone. [...]

Prochain papier: Reportage dans les établissements d'enseignement secondaire de Oyo et de Ifé au Nigéria

© Camer.be : Yolande Tankeu

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

patriote
Cameroun, Crise anglophone: les lves des rgions anglophones en exode vers d'autres rgions :: CAMEROON Cameroon (Yaound)
"Plusieurs parents dplorent le problme de scurit des enfants qui tentent d'aller l'cole"

Et quand on envoie les forces de scurit, c'est les mmes qui crient la militarisation des coles. A la fin il faut savoir ce qu'ils veulent.
Epervier
Cameroun, Crise anglophone: les lves des rgions anglophones en exode vers d'autres rgions :: CAMEROON Canada (Montreal)
@PATRIOTE

Le problme avec les "forces de scurit"no coloniales c'est qu'au lieu de scuriser l'environnement, elles se croient obliges de terroriser la population.

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Amr Fahmy est le nouveau secrétaire général de la CAF
Amr Fahmy est le nouveau secrtaire gnral de la CAF
Facebook
réclame
partenaire
Cameroun, Crise anglophone: les lves des rgions anglophones en exode vers d'autres rgions :: CAMEROON
Prince KESTAMG artiste complet se raconte chez SOPIEPROD
évènement
Cameroun, Crise anglophone: les lves des rgions anglophones en exode vers d'autres rgions :: CAMEROON
actuellement sur le site