AFRIQUE :: Fifa : la hiérarchie du football africain bousculée
AFRIQUE :: Fifa : la hiérarchie du football africain bousculée

AFRIQUE :: Fifa : la hiérarchie du football africain bousculée

AFRIQUE :: Fifa : la hi?rarchie du football africain bouscul?e
AFRIQUE :: Fifa : la hi?rarchie du football africain bouscul?e
Un nouveau leadership sur le continent. Le Sénégal a été détrôné par l'Égypte. La CAN 2017 a redistribué la photographie à l'échelle africaine au classement Fifa. Certaines nations ont profité de cette épreuve continentale organisée par le Gabon pour monter au classement, tandis que d'autres ont dégringolé à l'issue de la mise à jour du mois de février. Ces nombreux changements n'ont pas permis au champion d'Afrique 2017, le Cameroun, d'intégrer le top 10 mondial dans lequel on retrouve le champion d'Europe 2016, le Portugal (8e), ou bien le champion d'Amérique du Sud 2016, le Chili (4e), et bien sûr le champion du monde, l'Allemagne (3e).

La montée en flèche du Cameroun

En remportant leur cinquième Coupe d'Afrique des nations, les Lions indomptables ont réalisé une belle remontée au classement Fifa actualisé en février. Les hommes d'Hugo Boss sont passés de la 62e place en janvier à la 33e place. Les coéquipiers de Vincent Aboubakar ont remporté trois rencontres dans cette phase finale de la CAN 2017 au Gabon, dont deux contre deux grandes nations africaines. Il s'agit de l'Égypte de Mohamed Salah (2-1) en finale et du Ghana d'André Ayew en demi-finale (2-0). Ces deux succès de prestige ont permis au Cameroun d'effectuer cette grosse progression en février, mais ça n'a pas été suffisant pour s'emparer de la première place dans le top africain. Les Lions indomptables n'ont pas battu le Sénégal à la CAN 2017 durant le temps réglementaire. Si c'était le cas, ils auraient fait coup double malgré leur début poussif lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2018 en Russie avec deux nuls face à l'Algérie (1-1) et la Zambie (1-1). On rappelle que les procédures du classement Fifa sont la valorisation du résultat du match, l'importance du match (amical, Coupe du monde, Euro, CAN, etc.) et la valeur de l'adversaire.

L'Égypte en mode patron

À ce jeu-là, l'Égypte de Mohamed Salah s'est montrée plus forte que le Cameroun pour prendre la tête de ce top africain en étant classé 23e avec à son actif une progression de 12 places. Malgré leur défaite en finale de la CAN 2017 face aux Lions indomptables, les Pharaons ont réussi leur retour sur la scène continentale après sept ans de disette. Durant cette édition 2017 de la CAN, les hommes d'Hector Cuper ont battu plusieurs nations fortes du continent. Le Ghana s'est incliné (1-0), tout comme le Maroc d'Hervé Renard sur le même score. Mais la résurrection des Pharaons ne s'arrête pas à cette CAN 2017. Elle a même commencé avant durant les éliminatoires de la Coupe du monde 2018 en Russie. Après deux journées, les coéquipiers de Mohamed Salah sont en tête de leur poule en ayant battu leur rival le plus dangereux le Ghana de nouveau cette fois-ci (2-0) en novembre dernier. Ceci explique la position des Pharaons de leadership dans ce classement Fifa au niveau africain. Entre les deux finalistes, on retrouve le Sénégal (31e) de Sadio Mané. Les Lions de la Teranga ont été auteurs d'une belle CAN 2017 avec à la clé un quart de finale en ayant battu la Tunisie (2-0) et en neutralisant l'Algérie (2-2) en phase de poule.

Les chutes ivoiriennes et algériennes

Un peu plus loin, on aperçoit la Côte d'Ivoire (47e), les coéquipiers de Serge Aurier ont perdu 13 places, ce qui est la pire régression du mois. Tenants du titre, les Éléphants ont raté leur CAN 2017 en concédant un match nul face au Togo (0-0) en ouverture. Ce résultat négatif a énormément compté dans la chute au classement des Éléphants plus que la défaite face au Maroc (1-0) ou le nul face à la RD Congo (2-2 ). Des scores qui ont entraîné l'élimination dès le premier tour. Au niveau africain aussi, la chute est présente puisqu'ils tombent au 9e rang alors qu'ils étaient avant la CAN 2017 deuxièmes. Leur bon début aux éliminatoires de la Coupe du monde 2018 où ils sont en tête de leur poule pour le moment n'a pas suffi pour limiter les dégâts au classement. Comme les Ivoiriens, l'Algérie de Riyad Mahrez a dégringolé en ayant perdu 11 places. Les Fennecs se retrouvent 50es au classement mondial et 11es au classement africain. Les explications sont très simples. Les Algériens ont raté leur CAN 2017, mais aussi les débuts de leur éliminatoire de la Coupe du monde 2018. Le nul face au Zimbabwe (2-2) en entrée à la CAN 2017 a fortement pénalisé les Fennecs, plus que leur revers face à la Tunisie (2-0) et le nul face au Sénégal (2-2), ou bien la défaite face au Nigeria (2-1) en novembre dernier pour les éliminatoires du Mondial 2018.

Quelle utilité pour le classement Fifa ?

Le journaliste du quotidien L'Équipe et spécialiste du football africain Hervé Penot a donné son avis sur ce classement Fifa du mois de février concernant les nations africaines. « Ce classement Fifa ne représente pas grand-chose, mais il est très important au moment des qualifications, car il permet d'être tête de série. C'est capital pour beaucoup d'équipes, mais quand je dis il ne représente pas grand-chose à mes yeux, pour moi ça ne représente pas quelles sont les meilleures équipes africaines. On se retrouve avec des classements avec des équipes africaines qui dominent ce classement-là, alors qu'elles n'ont absolument rien à faire en CAN ou en Coupe du monde, par exemple le Sénégal qui était en tête en janvier. » Puis il ajoute : « Quand on parle de classement Fifa, on parle d'un classement à un instant précis mais avec ces limites et pas sur plusieurs années, c'est pour ça que, pour moi, ce classement Fifa n'a pas beaucoup de sens, mais il n'empêche ça doit représenter la force du football africain à un instant précis. » Le double champion d'Afrique 2000 et 2002 Patrick Mboma parle, lui, d'un système qui ressemble au classement de tennis pour expliquer ce classement particulier. « Je trouve qu'il y a une similitude avec le tennis. Il faut s'imaginer que si le Rwanda gagne la CAN, il passera en première position, alors que si le Sénégal remporte l'épreuve, il restera deuxième. Plus on est fort, moins on gagne de points avec de grosses performances. De toute façon, le classement Fifa n'est pas déterminant pour sortir un résultat. C'est une indication quand on ne sait pas contre qui on va jouer. Ce classement Fifa est perfectible, mais il faut le prendre à l'instantanée. »

© Lepoint.fr : Abou Cissé

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Feutcheu enfonce un clou dans le cercueil du Kpa Kum: réactions exclusives
Feutcheu enfonce un clou dans le cercueil du Kpa Kum: réactions exclusives
Facebook
réclame
partenaire
AFRIQUE :: Fifa : la hiérarchie du football africain bousculée
Christophe FOTSO MAISON DE LA DIASPORA PÔLE EUROPE A BERLIN INVITE SOPIEPROD
évènement
AFRIQUE :: Fifa : la hiérarchie du football africain bousculée
actuellement sur le site