Camer.be
CAMEROUN :: Présidentielle d'octobre 2018 : Le maire de Bibemi et les conseillers municipaux contre le Rdpc :: CAMEROON
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • Le Messager : M.S.
  • Thursday 09 August 2018 14:19:43
  • 4707

CAMEROUN :: Présidentielle d'octobre 2018 : Le maire de Bibemi et les conseillers municipaux contre le Rdpc :: CAMEROON

Ils boudent l'appel de Bello Bouba Maigari à voter le Rdpc. C'était samedi le 4 août lors de la tournée de compte rendu parlementaire des sénateurs de la Bénoué. Les sénateurs Amidou Maurice, Bebnonni Payounni et Didjatou Oumarou, ont entamé dans la Bénoué une tournée de remerciement et de compte rendu pour leur élection en mars 2018 après la session de plein droit de juin dernier.

Face aux sénateurs dans la salle des actes de la Mairie de Bibemi, le Maire et les Conseillers Municipaux ont salué cette initiative qui avait fait défaut lors de la première mandature. Ils se sont focalisés sur des chapitres de longues doléances allant dans le sens de la sécurité de cet Arrondissement situé à une soixantaine de kilomètres de Garoua. L'enclavement de la localité, d'une heure de route, on n'en fait trois heures au moins. L'insécurité s'est installée dans la zone avec à leur actif des enlèvements perpétrés dans tous les villages. (Comment peut-on voter le candidat du Rdpc quand l'insécurité freine le développement dans l'arrondissement de Bibemi, chaque semaine il y a des enlèvements. Les populations dorment sur les arbres, les femmes enceintes ont de sérieuses difficultés pour se faire offrir les services prénatales et post-natales à cause de l'enclavement de la zone), doléances reprises en coeur par les conseillers municipaux.

Au-delà de ces situations, le spectre du doute plane aussi dans le côté éducation et santé. La Commune est peinte aux couleurs de l'Undp uniquement aux dernières municipales de 2013. Le parti de Bello Bouba Maigari s'est retrouvé en roue libre à cause des dissensions au sein du parti au pouvoir. Aujourd'hui, le Rdpc peine à vouloir récupérer la Mairie. La visite des sénateurs pour eux est une mascarade pour les distraire au fin de reprendre la main sur la Mairie.

Le désistement du Président National Bello Bouba Maigari à se porter candidat et son appel à voter le Rdpc, jette le flou sur l'avenir du Maire et ses conseillers municipaux au scrutin municipal prochain. « Nous voulons aussi sauver notre position à la Mairie tout comme Bello notre président national du parti veut aussi sauver son poste ministériel, en politique c'est une question d'intérêt, nous ne sommes pas prêts à sacrifier la Mairie pour le profit de Bello Bouba Maigari, s'il insiste il va vivre encore le syndrome de Pitoa où tous les Conseillers municipaux et l'exécutif ont rallié le Fsnc de Issa Tchiroma Bakari », ralle un conseiller municipal.

Le Maire Irema Hairou, ancien député Undp à l'Assemblée Nationale a refusé de se prêter aux médias dans son élan de colère, « je vais dire quoi, je ne sais pas ce qu'ils sont venus faire au point de nous appeler à voter Paul Biya. Nous n'avons pas de routes, nous sommes en insécurité, la preuve en est qu'en venant vous êtes entourés des forces de sécurité pour ne pas tomber dans le rapt », se plaint Monsieur Irema Hairou, Maire de la Commune de Bibemi.

09Aug
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo
;