Camer.be
ÉTATS-UNIS :: USA : Entretien avec Mr. J. J. Njoh Ewane, promoteur la 4eme  Edition de la conférence Agribusiness qui a eu lieu du 25 au 27 juillet dernier à  New York :: UNITED STATES
ÉTATS-UNIS :: SOCIETE
  • Camer.be : La Rédaction
  • Wednesday 08 August 2018 11:49:44
  • 2287

ÉTATS-UNIS :: USA : Entretien avec Mr. J. J. Njoh Ewane, promoteur la 4eme Edition de la conférence Agribusiness qui a eu lieu du 25 au 27 juillet dernier à  New York :: UNITED STATES

Du 25  au 27 juillet 2018, s'est tenu au siège des Nations unies la quatrième édition de la Conférence Internationale Agribusiness. Plusieurs participants ont réfléchi sur les voies et moyens et des recommandations utiles aux  Etats africains au sujet de la transformation socio-économique et de la sécurité alimentaire en Afrique. Afin de revenir sur quelques uns de ces sujets, nous avons rencontré Jean Jacques Njoh Ewane, le chef executive officer de Africa Marketing Agency à New York, promoteur de cette  Conference Internationale Agribusiness . 

Mr. Jean Jacques Njoh Ewane, au  lendemain  de  la  4eme  Edition  Agribusiness, pouvons nous revenir sur les temps forts de cette rencontre internationale et annuelle?

Merci déjà à camer.be de m'accorder cette opportunité. Pour répondre à votre question, ce  fut  une  Edition  satisfaisante  dans  le  fond  et  dans  la  forme,  pour  la seconde fois consécutive au siège de l’ONU. Nous avons cette année pu constater à quel niveau le volume de coopération entre l’Afrique et les Caraïbes est conséquent. Ce fut alors ces deux continents qui étaient à l’honneur et les participants de chaque partie y ont répondus  présents.  Nous  avons  eu  une  forte  délégation  Haïtienne  avec  les  autorités telle que leur Ambassadeur accrédité à l’ONU, leur  sénateur Jacques Sauveur Jean et bien d’autres du milieu public et privé. Les pays tels que le Burkina Faso, le Mali, le Togo, le Nigeria, la Tanzanie ont répondu présents,  les  Ambassadeurs  accrédités  à  L’ONU  de  la  Guinée  Equatoriale  et  du Burkina  Faso  y  ont  pris  part,  la représentante ambassadrice  de  l’Union  Africaine accréditée  à  L’ONU  a  ouvert  les  travaux,  le  Roi  Oba  Francis  Adefarakanmi  a  fait  le déplacement  de  son  Nigeria natale  pour  venir  nous  honorer  et  bien  d’autres  hauts responsables  de  l’administration  publique  et  privée  des  organisations  américaines  et internationales. Bref ce fut un plein succès.

Sur le plan pratique quel en fut le déroulé?

En  72  heures,  les  participants  venus  des  quatre  coins  du  monde  ont  été gratifiés   d’exposés   de   hauts   niveaux,   de   plaidoyer   alléchants   et   de   concrètes possibilités d’accès au crédit bancaire à court , moyen et long terme de Exim Bank. Madame  Manuela   Feyder   est   venue   d’Allemagne   avec   son   outil   de   révolution médiatique  360  degré  permettant  ainsi  à  l’Afrique  d’emboîter  le  pas  aux  progrès scientifiques. Les  prix  de  l’excellence  ont  été  remis  aux  acteurs  de  réputation  loyale  qui  ont  su contribuer de par leur vaillance à la bonne portée de l’Afrique. Les  partenariats  indicatifs  ont  été  signés  et  nous  ouvrons  des  la  fin  de  ce  mois  notre tour d’Afrique et des Caraïbes.

Mr  le  Promoteur, vous êtes d’origine camerounaise et  nous  avons  constaté  l’absence totale  des  autorités  du  Cameroun  à  votre  conférence. Est  ce  à dire  que  votre  pays  vous a  désavoué?

Rires....   Hugues,   tout   au   contraire,   notre   dévouement   et   notre détermination à industrialiser l’agriculture au Cameroun et en Afrique est fort salué par notre  gouvernement. Nous  avons  reçu  la  haute  correspondance  du  Premier  Ministre Chef du Gouvernement Son Excellence PHILEMON YANG qui en date du 3 Juin 2018 a convoqué  une  rencontre  interministérielle  ( Ministère  de  l’agriculture,  du  commerce  et de  l’industrie)  et  mes  collaborateurs  au  Cameroun  pour  une  forte  implication  du Cameroun à ce rendez vous devenu mondial.

Et  alors  comment  expliquez  vous  leur  absence  au  Sommet  Agribusiness 2018?

Rires.... Hugues , voici encore un pays étrange, notre cher et beau pays où l’autorité   de   L’Etat   se   voit   bafouer  à   volonté   par   nos   champions   de   la   sous-commission, experts d’abus d’autorité et de violation du droit de fonction...Je  vous  renvoie  la  question  Hugues:  Ou  est  le  respect  de  l’orthodoxie  Administrative au Cameroun ? A vous de conclure...

Nous allons changer de registre pour nous intéresser à l’actualité de l’heure dans votre pays. A  l‘aube  des  échéances  électorales  et au  vue  de  la  liste  des  candidats retenues quelles sont vos impressions?

Nous sommes une nation forte et solide, nous avons un chef d’Etat qui a fait 35 ans durant ses preuves en maintenant la paix et la sécurité , nous sommes une Afrique en miniature et notre Cameroun a  toute une histoire...Ce sont des élections historiques de par le contexte actuel et le climat qui  prévaut. Les  neuf  candidats  sont  diamétralement  opposés. L’unique  candidat possédant le baraka requis est Monsieur PAUL BIYA candidat à sa propre succession. Le jeune et dynamique Cabral Libii   a certes tout l’enthousiasme , mais être President demande de l’expérience, de la volupté et de la maturité politique (surtout en Afrique). Le  restant  font  partie  de  la  distraction,  je  pense  à  Monsieur  Adamou  Ndam  Njoya  qui était  déjà  dans  le  sillage  politique  en  haute  fonction  avant  ma  naissance,  croyez  vous que c’est au seuil de sa mort qu’il pourra nous apporter un vent d’espoir? Alors  mon  choix  se  portera  sur  Monsieur  PAUL  BIYA  malgré  le  fait  que  les  standards sociaux  du  21eme  siècle  ne  permettent  plus  d’avoir  un  homme  à la  tête  d’un  Etat  40 ans durant...

Votre mot de la fin

Je demanderai à toute la jeunesse Camerounaise et Africaine d’y croire en l’avenir,  oui  il  y a  de  l’espoir,  au Cameroun  rien  n’est  encore  foutue,  ces  échéances nous  permettront  d’expérimenter  de  nouveaux  moyens  de  graduation  politique  et d’intégrer la question d’alternance dans notre constitution. Que vive le Cameroun

08Aug
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo
;