Camer.be
Cameroun, Peuple Bangangté: Un centre culturel en gestation à  Yaoundé :: CAMEROON
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Camer.be : Yannick Ebosse
  • mercredi 11 juillet 2018 13:40:12
  • 2689

Cameroun, Peuple Bangangté: Un centre culturel en gestation à  Yaoundé :: CAMEROON

A l’initiative du Président en exercice du Conseil Supérieur du Ndé de Yaoundé Sa Majesté NDJA SA’A NABGO NOUYA, la ville de Yaoundé et les ressortissants Bangangté devraient voir l’érection d’un Complexe Culturel et Sportif à la dimension de leur dynamisme.

La Communauté Ndé de Yaoundé réprésentée au sein du Conseil Supérieur du Ndé. Ce Conseil qui existe depuis plus de 50 ans est le relais des activités des réprésentants de tous les Chefs du département du Ndé. Prenant la mesure de leur pluralité et de leur réprésentativité, les Chefs ont ainsi pris la résolution de construire un Point d’acceuil et de convivialité qui devra rassembler tous les Ndéens. Cette tâche confiée au Réprésentant à Yaoundé du Chef Bamaha dans l’arrondissement de Bazou dans le département du Ndé et Président en exercice du Conseil Supérieur du Ndé, n’aura pas été facile. Après des mois de plaidoyer, les 13 Chefs du Ndé ont ainsi accepter de batir ce complexe. Mais l’encadrement juridique de cette initiative n’avait permis de démarrer officiellement la collecte. D’où l’importante rencontre du 09 Juillet 2018 qui permettra de créer , expliquer, encadrer et signer par tous les réprésentants des Chefs de documents permettant de créer un Groupe d’Initiative Commune (GIC) pour la mise en synergie des forces pour réaliser ce projet.

D’un coût par encore estimé, il ressortira de cette rencontre que les fils et filles ressortissants du Ndé devront souscrire à des parts estimées à 10 000 Fcfa l’unité, pour 10 parts obligatoire. Avec un droit de regard dans la gestion du Complexe sportif, ses fils et filles participeront ainsi à la gestion au quotidien et à l’entretien du futur joyau Ndéen de Yaoundé. Afin de donner plus détails, le Chef Bamaha de Yaoundé Sa Majesté NDJA SA’A NABGO NOUYA acceptera de répondre à nos questions. Après lui, la Présidente de l’Annexe-Femmes du Conseil Supérieur du Ndé Mme BAKAM Jeanne Chantal.

Interview

Sa Majesté NDJA SA’A NABGO NOUYA, Président Conseil Supérieur du Ndé de Yaoundé

Le Conseil Supérieur du Ndé vient de mettre sur pied un GIC qui menera des activités en vue de la construction d’un Centre Culturel du Ndé pour toute la Communauté Ndéenne. En tant que Président en exercice comment avez-vous convaincu tous les membres à adhérer à ce projet ?

Depuis mon arrivée au poste de Président du Conseil Supérieur du Ndé de Yaoundé, effectivement nous avons tous ensemble (Réprésentants des Chefs de communautés) constatez un déficit patrimonial dans plusieurs domaines tant culturels que sociaux en ce qui concerne nos rassemblements. Parmi des choses identifiées, il y a l’absence d’une base fixe et il a fallu conduire un plaidoyer auprès des Chefs de groupement pour les convaincre de la nécessité de la construction d’un site propre à la Communauté Bangangté. Actuellement, chaque village et chaque groupement à un site à Yaoundé dans lequel ils se regroupent mais ce n’est pas le Conseil Supérieur du Ndé.

Une commission a donc travailé pendant plusieurs jours et mois pour arriver à ce que vous avez pu constater à savoir la signature de ce texte commun qui organise et met sur pied une commission devant conduire la construction d’un Centre Culturel du Ndé. C’est l’aboutissement d’un long processus et d’une forte conviction. Tout de même, nous avons les membres d’y apporter une forte contribution et sommes impatients de trouver un site favorable pour la construction de ce Complexe Culturel.

Pour construire ce Complexe Culturel, quel sera le coût estimatif des travaux ?

Il s’agit d’abord d’obtenir un site, de maitriser les plans des travaux à executer, etc. Certes le projet architectural est connu et nous connaissons à peut près comment nous voulons qu’il soit construit. Donc donner un coût du projet NON je ne peux pas. Pour l’instant nous sommes au stade de projet. Le Peuple du Ndé est un Peuple très fort et nous esperons que le moment venu Cette Force se manifestera.

A quoi servira concrètement ce Centre Culturel ?

Ce Centre c’est d’abord pour abriter les Assemblées du Conseil Supérieur du Ndé.

Il servira aussi de point de rassemblement pour les Chefs de Communautés séjour dans la ville de Yaoundé. Si possible nous efforcerons de construire des dépendances pour Eux. Ensuite, ce Centre devra servir de rassemblement quelconque ou culturel du peuple Bangangté. Enfin ce Centre devra servir de point de repère à la jeunesse du Ndé car il comportera des aires de jeu et de sport. Ce complexe sportif devra servir à beaucoup de choses en définitive.

Mme BAKAM Jeanne Chantal, Présidente de l’Annexe-Femmes du Conseil Supérieur du Ndé

En tant que Femmes, quel est le message que vous vehiculez à vos sœurs, filles et petites-filles pour les insitez à adherer à ce projet de construction d’un centre culturel du Ndé ?

Le message c’est d’être courageuse et d’accepter de contribuer. C’est une firté pour un village d’avoir un beau foyer qui sert de point de rassemblement et non tout le temps d’aller demander ou quemander des autorisations à des tiers pour des réunions. Actuellement nous faisons nos réunions dans une salle qui apartient aux ressortissants de la ville de Bangangté. Si nous avions construit, nous serions fiers de faire des réunions dans une salle propre à Nous.

Je le encourage à contribuer pour qu’une salle à la hauteur du Conseil Supérieur du Ndé soit construite.

D’après Vous, où sera situé ce Centre Culturel ?

Nous n’avons pas encore de site. Nous devons acheter un terrain partout où besoin sera possible. Mais en principe l’idéeal aurait voulu que l’on trouve un site dans l’arrondissement de Yaoundé 2e car c’est dans cette commune que la plupart des communautés tiennent des réunions ainsi que le Conseil Supérieur du Ndé.

11juil.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo