Camer.be
CAMEROUN :: Les hôtels doivent se mettre à  la hauteur :: CAMEROON
CAMEROUN :: ECONOMIE
  • Cameroon Tribune : DIKWE FODAMBELE
  • mercredi 11 juillet 2018 01:50:38
  • 3224

CAMEROUN :: Les hôtels doivent se mettre à  la hauteur :: CAMEROON

Des quatre grandes composantes des travaux, c’est le secteur qui a accusé le plus lourd retard.

La séance de travail du Premier  ministre,  Philemon Yang, avec les entreprises et les autorités administratives, dans la salle de réunion de l’Art, n’a pas été du tout un fleuve tranquille.  Les entreprises adjudicataires de la construction et de la réhabilitation des établissements  hôteliers  ont  été particulièrement indexées  par les bureaux d’études techniques (BET) comme étant  les principales responsables de la lenteur observée sur certains chantiers.

Sur les trois hôtels à réhabiliter et  deux  à  construire,  l’on  observe une évolution remarquable au niveau des chantiers de l’hôtel Bénoué et de l’hôtel des sports  qui  enregistre  un  taux d’avancement de  28% malgré un taux de paiement de 18%. Pour  autant,  le  problème  de paiement  des  décomptes  été soulevé, le niveau d’avancement pouvant être plus élevé encore, a expliqué le Pdg de Prime Potomac.

Du côté des deux hôtels privés à réhabiliter, à savoir le Motel Plazza et l’hôtel Saint Hubert, les nouvelles ne sont pas très rassurantes.  Si le  responsable du Motel Plazza rassure de ce qu’une vingtaine de chambres ont  déjà  été  réhabilitées  par rapport au cahier des charges, on balbutie encore du côté de l’hôtel Saint Hubert.  Pour  le  dernier cas,  l’hôtel  de la  cité  (70 chambres),  l’entreprise Mota Engil en charge de sa construction dit attendre le «  cash-flow  »  pour  accélérer les travaux.

Dans  ce  chantier, sur les 250  ouvriers  présents sur le chantier il y a deux mois environ, l’on retrouve aujourd’hui à peine 150, selon les déclarations de l’ingénieur du bureau d’étude.  Toute  chose  qui  inquiète le BET au sujet du respect des délais. A l’issue de la présentation faite par les différents responsables, Philemon Yang a rappelé que l’heure est plus que jamais au respect des engagements contractuels, surtout dans la perspective de l’arrivée dans les prochaines de la mission d’inspection de la Confédération  africaine  de  football (CAF)  et  pour  un  succès  de l’événement que doit abriter le Cameroun en 2019 .

11juil.
Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE
Vidéo