Camer.be
CAMEROUN :: Un soldat de la GP tire sur un civil :: CAMEROON
CAMEROUN :: SOCIETE CAMEROUN :: Un soldat de la GP tire sur un civil :: CAMEROON
  • Le Jour : Cécile Ambatinda Et Vicky Tetga
  • Tuesday 14 November 2017 12:29:12
  • 4131

CAMEROUN :: Un soldat de la GP tire sur un civil :: CAMEROON

L’élément de la garde présidentielle a fait usage de son arme suite à une altercation avec un mécanicien.

Depuis hier 13 novembre, un militaire de la Garde présidentielle(Gp) a été remis à la gendarmerie de Madagascar pour la suite de l’enquête, après deux jours de garde à vue passés au commissariat central N2 au marché 8ème. Pour cause, ce militaire a tiré sur le nommé Mirafol Tchoumi, mécanicien. La scène s’est déroulée samedi au quartier Nkomkana, à quelques mètres de la station Total. Tout commence par une collision entre trois véhicules: une Golf, une Prado et une Toyota Avensis.

Suite à l’incident, le propriétaire de la Prado exige alors un constat. Une idée à laquelle s’oppose le propriétaire de la golf, un militaire de la Garde présidentielle. Une dispute va s’ensuivre entre les deux hommes. Exaspéré, le soldat giflera son interlocuteur. Un acte qui va indigner le mécanicien Mirafol qui viendra dans l’intention de calmer la situation. «Le jeune homme, la trentaine environ, a reçu une balle à la poitrine alors qu’il essayait de séparer une dispute entre un militaire de la GP et un autre usager.

Le soldat a sorti son arme et a tiré sur le mécanicien », raconte un témoin de la scène. A la suite du coup de feu, la population a essayé de s’emparer du militaire. Dans ses débattements, il se serait tiré dans la jambe. Le militaire a été arraché des griffes de la population par les éléments du commissariat de sécurité publique du 8emé. Le véhicule du soldat resté sur les lieux a été incendié par la foule en furie. L’arrivée des sapeurs-pompiers une trentaine de minutes plus tard sur les lieux n’a pu arrêter les flammes.

Depuis samedi dernier, Mirafol Tchoumi communément appelé «White » est interné aux urgences de l’hôpital central de Yaoundé. Il doit se faire opérer. Une enquête a été ouverte pour élucider l’incident à la gendarmerie de Madagascar.

14Nov
Vidéo
;