CAMEROUN :: Embouteillages à Bonabéri : Aux grands maux... :: CAMEROON
CAMEROUN :: Embouteillages à Bonabéri : Aux grands maux... :: CAMEROON

CAMEROUN :: Embouteillages à Bonabéri : Aux grands maux... :: CAMEROON

CAMEROUN :: Embouteillages ? Bonab?ri : Aux grands maux... :: CAMEROON
CAMEROUN :: Embouteillages à Bonabéri : Aux grands maux... :: CAMEROON
Les importants bouchons sur la pénétrante Ouest obligent le peloton motorisé routier à intervenir dans la circulation.

Faciliter  la  traversée du pont sur le Wouri. C’est  l’objectif  du système  mis  en place  depuis  quelques  semaines  par  le  commandant du peloton routier motorisé de Bonabéri, Djibrilla Djidda. Peloton dont la compétence va du viaduc jusqu’à Souza, dans  le  département  du Moungo.  Et  à  côté  de  leur mission de lutte contre l’insécurité  routière,  ces  gendarmes  interviennent  dans la  circulation  sur  la  pénétrante  Ouest  en  travaux, même si cela ne fait pas partie de leurs prérogatives.

Le système déployé sur le terrain est de quadriller la zone, gérer le flux de motos, amener les usagers à respecter le  code  de  la  route  car, comme le dit le commandant Djidda, la principale difficulté, c’est l’incivisme. Ainsi, au quotidien, de 5h30 mn jusqu’à 10h parfois, les éléments de la gendarmerie aident à réguler la circulation. « Nous voulons juste faciliter la  mobilité.  Nous  essayons d’aider les gens à rallier leurs lieux.  Si  on  ne  commence pas tôt, ça va être compliqué par  la  suite.  On  quadrille quand  ce  n’est  pas  encore embouteillé et les véhicules qui arrivent par la suite suivent  le  mouvement  »,  explique Djibrilla Djidda.

Les retombées de ce renfort de la gendarmerie suscitent des réactions diverses chez les usagers. Comme ce riverain par exemple, qui estime : « Les embouteillages sont un peu moins graves. Quand tu fais une comparaison avec la situation d’il y a quelques mois,  tu  notes  une  légère amélioration. Mais il y a encore  de  gros  bouchons. Même si ce n’est plus aussi récurrent,  c’est  complètement imprévisible. Et on ne peut pas seulement accuser l’incivisme. Le problème, c’est que l’entreprise qui  fait les travaux ne communique pas assez avec les populations. Il  n’y  a  pas  de  programme. Aujourd’hui une voie est ouverte à la circulation, demain, sans aucune explication, on la ferme. »

Tout  le  monde  ne  partage pas cet avis. Isabelle Manga par  exemple  :  «  Je  ne  vois pas d’amélioration. Pour traverser  le  pont,  quelqu’un  peut  faire  facilement  deux heures. Les embouteillages sont toujours aussi intenses. Je ne sais pas si ce sont les voitures  qui  ont  augmenté ou  c’est  la  population  qui s’est accrue ou si l’entreprise a  accentué  les  travaux.  »

Même  son  de  cloche  chez cette employée d’une entreprise d’Etat qui ne voit pas de  changement.  Elle  cite quelques goulots d’étranglement comme l’échanger  en construction,  4  étages,  le pont. 

© Cameroon Tribune : Rita DIBA

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

excamerounais
CAMEROUN :: Embouteillages à Bonabéri : Aux grands maux... :: CAMEROON France (Sallanches)
Mobilizing so many police and gendarmes for the management and regulation of motor traffic is a shame. This is proof that there is a failure somewhere. Because there is no urban legibility in Cameroonian cities and everyone is tempted to do anything. Whether there are ad hoc operations of sensitization and repression by the forces of the order, I can understand. I was in Cameroon just recently, we see the police and the military even at the level of traffic lights to oblige people to respect them.

In Bonaberi to the bus station, the road that is more than 30 meters wide is enlarged without a single pedestrian crossing. To cross the road, he makes sneak between the cars that pass at the pace of a highway. Urbanization of a city is not done on a piecemeal basis. A guideline is needed. And urbanization is not just about roads. And still, what road ???
excamerounais
CAMEROUN :: Embouteillages à Bonabéri : Aux grands maux... :: CAMEROON France (Sallanches)
Mobiliser tant de policiers et gendarmes pour la gestion et la régulation de la circulation automobile est une honte. C'est la preuve qu'il y a un échec quelque part. Parce qu'il n'y a aucune lisibilité urbaine dans les villes camerounaises et chacun est tenté de faire n'importe quoi. Qu'il y ait des opérations ponctuelles de sensibilisation et de répression par les forces de l'ordre, je peux comprendre. J'étais au Cameroun tout récemment, on voit les policiers et militaires même au niveau des feux tricolores pour obliger les gens à les respecter.

A Bonaberi vers la gare routière, on a agrandi la route qui fait plus de 30 mètres de large sans qu'il y ait un seul endroit un passage clouté pour piéton. Pour traverser la route, il fait se faufiler entre les voitures qui passent à l'allure d'une autoroute. L'urbanisation d'une ville ne se fait pas au coup par coup. Il faut une ligne directrice. Et l'urbanisation, ce n'est pas que des routes. Et encore, quelle route ???
excamerounais
CAMEROUN :: Embouteillages à Bonabéri : Aux grands maux... :: CAMEROON France (Sallanches)
The interchange you are talking about in Bonaberi is under construction since 2012. I came back from Cameroon a few months ago, it is still under construction. Where Ethiopia builds a 17-kilometer subway line in Addis Ababa in three years, in Cameroon it takes more than five years to get out of the ground an interchange of less than 500 meters.

Everything that is done as a road to Douala should have been done more than 20 years ago.



L'échangeur dont vous parlez à Bonaberi est en construction depuis 2012. Je suis rentré du Cameroun il y a quelque mois, il est toujours en construction. Là où l'Éthiopie construit une ligne de métro de 17 km à Addis Abeba en trois ans, au Cameroun on met plus de cinq ans pour sortir de terre un échangeur de moins de 500 mètres.

Tout ce qui est fait comme route à Douala aurait dû être fait il y a plus de 20 ans.

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
L'Union tombe à domicile après 3 ans d'invincibilité
L'Union tombe à domicile après 3 ans d'invincibilité
Facebook
radios
RTS 90.5 FM CAMEROUN :: Embouteillages à Bonabéri : Aux grands maux... :: CAMEROON Sky One Radio 100.1 FM CAMEROUN :: Embouteillages à Bonabéri : Aux grands maux... :: CAMEROON Amplitude FM CAMEROUN :: Embouteillages à Bonabéri : Aux grands maux... :: CAMEROON Kalak FM CAMEROUN :: Embouteillages à Bonabéri : Aux grands maux... :: CAMEROON Nkongsamba FM CAMEROUN :: Embouteillages à Bonabéri : Aux grands maux... :: CAMEROON Cameroonvoice CAMEROUN :: Embouteillages à Bonabéri : Aux grands maux... :: CAMEROON Fréquence de vie CAMEROUN :: Embouteillages à Bonabéri : Aux grands maux... :: CAMEROON
réclame
partenaire
CAMEROUN :: Embouteillages à Bonabéri : Aux grands maux... :: CAMEROON
ELECTION PRÉSIDENTIELLE FRANCAISE VU PAR UN BOUT DU CAMER
évènement
CAMEROUN :: Embouteillages à Bonabéri : Aux grands maux... :: CAMEROON
actuellement sur le site
INTéGRATION
CAMEROUN :: Embouteillages à Bonabéri : Aux grands maux... :: CAMEROON
Loading...