CAMEROUN :: Marginalisation : Un anglophone ne sera jamais Prsident de la Rpublique :: CAMEROON

CAMEROUN :: Marginalisation : Un anglophone ne sera jamais Prsident de la Rpublique :: CAMEROON

CAMEROUN :: Marginalisation : Un anglophone ne sera jamais Pr?sident de la R?publique :: CAMEROON
CAMEROUN :: Marginalisation : Un anglophone ne sera jamais Pr?sident de la R?publique :: CAMEROON
La marginalisation des Anglophones procède donc de ces manœuvres souterraines et très malveillantes. Ce n’est ni plus ni moins ce que Bernard Muna appelle la « tyrannie des Francophones » sur les Anglophones.

Ce sentiment de marginalisation est encore plus accentué lorsque les administrateurs civils nommés dans le Sud-ouest ou dans le Nord-Ouest sont majoritairement choisis parmi les Francophones et appelés à administrer des populations qui ne parlent que l’anglais. On n’a pas besoin de chercher bien longtemps des administrateurs parlant l’anglais et formés dans la même école, l’ENAM de Yaoundé. Mais on ne les nomme presque jamais, ce qui en rajoute au mécontentement des Anglophones et finit par mettre le feu aux poudres.

Le désabusement est plus profond encore plus profond lorsque, à bien évaluer, un Anglophone au Cameroun n’a aucune chance d’être élu président de la République. Déjà, dans la répartition des cartes au Gouvernement, un Anglophone n’a jamais occupé des fonctions de ministre des Finances ou de ministre des Forces armées, de ministre des Relations extérieures ou de ministre de l’Administration territoriale. Le malaise est réellement profond lorsqu’un Anglophone est interdit d’accéder à certaines fonctions pour le simple fait d’appartenance à une certaine région ; celle du nord-ouest ou du sud-ouest.

Mais il en va autrement pour la question de la corruption

Bernard Muna est très édifiant de ses analyses éclairées. Mais il va un peu trop vite en besogne lorsqu’il parle des Universités de Bamenda et de Buea, pensées pour créer une sorte d’émulation entre les deux. Mais l’avocat ne se surveille pas lorsqu’il déclare plus haut qu’on sait tous où est le siège de la corruption au Cameroun. Les victimes de l’opération Epervier sont peut-être rarement anglophones comparés aux francophones. Mais pour la crise de l’université de Buea, les observateurs savent que l’argent donné aux Etudiants comme primes d’excellence académique a fini dans les poches de quelques délinquants indélicats qui sont même  capables de voler l’argent d’enfants qui vivent au quotidien  avec la faim dans le ventre.

Pour l’université de Buea, on n’a pas seulement volé l’argent mis à disposition pour les enfants, on a institué dans l’administration de l’université un système d’amende au nom duquel un enfant en retard de paiement de ses frais de scolarité doit payer une amende de 10 mille francs. On a vite fait d’envoyer la police sauter sur le campus, avec des abrutis qui en profitent pour violer de jeunes étudiantes. « Imfamita ! », comme aurait dit le parrain Don Vito Corleone.

Pour ce coup, le coupable n’est autre que la professeure Nalova Lyonga, vice-chancelier de l’université de Buea. Déjà visiblement très fatiguée, elle n’est cependant pas décidée à prendre une retraite bien méritée. Ce n’est pas une Francophone, mais une Anglophone qui a été appelée pour gérer l’université dans sa propre région. Les Francophones ne devraient pas porter le chapeau des dérives qui ont conduit à la situation d’insurrection à Buea. Bien que la situation ait pu dégénérer et se soit propagée à d’autres couches de la société. La grève commencée par les avocats de la « common law » a gagné les rangs des enseignants, les conducteurs de mototaxis sont rentrés dans la danse. La situation est embrouillée au maximum.

Quelles solutions ?

Si Paul Biya devait revoir sa copie, il n’aurait jamais souhaité finir son mandat sur une telle partition d’un pays déchiré entre tribus insurgées, et sur de profonds et violents malentendus entre Anglophones et Francophones. La première sauvagerie consisterait à penser que les frères anglophones crient et hurlent pour rien. On veut les envoyer au piquet sans jamais essayer de les écouter. Or, les problèmes qu’ils posent sont une réalité. La faillite du Cameroun aura consisté à mal traduire la notion du bilinguisme : on ne parle pas l’anglais et le français, on parle l’anglais ou le français.

C’est triste et plutôt désespérant pour un pays consacré bilingue et qui de surcroît a passé près de 60 ans à ne pas former des citoyens qui rêvent indifféremment et rêvent dans les deux langues. Apprendre une langue à un enfant n’est pas aussi compliqué que ça. C’est à croire que les pouvoirs publics ont sciemment corrompu notre identité bilingue. Il est inexplicable que 55 ans après la réunification, le Cameroun en soit à se jouer la farce de la drôle de guerre Anglophones-Francophones.

Les solutions, chacun y va de ses hérésies, et souvent de ses réflexes braquées. Les Francophones continuent à prendre les Anglophones pour des citoyens de seconde zone et ne prêtent jamais une oreille attentive aux revendications légitimes de ceux-ci.

© Habeas Corpus : J. BOUNYA LOTTIN

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

gabson
CAMEROUN :: Marginalisation : Un anglophone ne sera jamais Prsident de la Rpublique :: CAMEROON Germany (Bruchsal)
j. bounya lottin, c'est tellement malheureux de lire un individu qui n'a pas pu obtenir son BEPC s'essayer la critique! Car pour disserter, il faut dj savoir crire!
1. vous donnez Raison Muna qui dit pratiquement que les corrompus sont les "francophones" et les Saints sont les "anglophones"! Mais Muna est lui-meme le fruit des prbendes dans le contrat AHIDJO-MUNA!!!!
2. finalement vous tirez de votre poche le cas de l'Universit de BUa dont vous qualifiez les mesures disciplinaires de vol! Mais la Vice-Chancelor n'a-t-elle pas le droit de trouver une mesurer pour que les frais de scolarit soient verss temps!
3. quant l'anglophone qui ne serait jamais PR au CAMEROUN, vous seriez fou? Et en 1992, Frau Ndi tait quoi? Savez-vous combien de CAMEROUNAIS aimeraient avoir un "anglophone" au pouvoir au moins par haine de la France???

Rentrez l'cole!!!
gabson
CAMEROUN :: Marginalisation : Un anglophone ne sera jamais Prsident de la Rpublique :: CAMEROON Germany (Bruchsal)
@j. bounya lottin, on pourrait vous accorder le bnfice du doute en supposant que vous manquez d'intelligence! Mais en l'admettant, vous auriez pu ou d vous informer avant de produire du n'importe quoi! Comment s'appelait le Gouverneur du Centre? Il tait d'o?

Pour faire simple, la preuve revient celui qui accuse! Vous auriez pu ou d dresser la liste des Gouverneurs, des Prfets et Sous/Prfets pour asseoir vos affirmations!

Mais la paresse et la fainantise ont fait que des individus ne se donnent aucune peine pour tayer leurs "thses", ils balancent n'importe quoi et c'est aux lecteurs d'aller se renseigner! Et si les lecteurs n'ont pas le temps de renseigner, le faux circule!!!
gabson
CAMEROUN :: Marginalisation : Un anglophone ne sera jamais Prsident de la Rpublique :: CAMEROON Germany (Bruchsal)
@j. bounya lottin, dernire question:

LE NOUVEAU GOUVERNEUR DU CENTRE EST D'O? Comment s'appelle-t-il?

La science ne peut pas se foutre de la VRIT!
le messie
CAMEROUN :: Marginalisation : Un anglophone ne sera jamais Prsident de la Rpublique :: CAMEROON Canada (Brampton)
TOTAL SEPARATION IS OUR ONLY WAY OUT. THESE FRANCOPHONES MAKE US SICK. THEY ARE COMPLETELY CORRUPT AND LACK ANY NOTION OF DEVELOPMENT AND PROGRESS.
THERE IS NO FRANCOPHONE COUNTRY IN THE WORLD WHERE THERE IS NO OPPRESSION AND POVERTY. THIS IS LIKE A CURSE.
WE WANT OUT OF THIS RUBBISH
gabson
CAMEROUN :: Marginalisation : Un anglophone ne sera jamais Prsident de la Rpublique :: CAMEROON Germany (Bruchsal)
are you sure that South Africa is a francophone Country? What do you say about Nigeria?

You don't Need to announce your Separation! Just try it, if you can!
pa''a tagne
CAMEROUN :: Marginalisation : Un anglophone ne sera jamais Prsident de la Rpublique :: CAMEROON Switzerland
Huuummm!!
Sai Mpol Mbiya ki ai veunu arrt mon gombo.Moq Pa"a Tagne DieuND pas, jalai a B'danchanj mon lacteu deu naissansseu,jeu lui ai maime chanj maime 10-15 foie comeu a,et nou l Batoufam, l B'da,maime l Yaound et l Wouadjo... On chanjai lage et on pouvait maime marier les joli poup.ki neu conait pa l jeans ki tai plu jeune queue leur zenfant?
Sai pour sla queueu moa jeu supok'teu lambazonie land.
Muna ki pag'leu l nsse a on conait son vrai lajeu?il a maime 45 kan comeu sa,mai il ai Comeu si il avai maime 70 zans...
Nou on veut lambazonie, les zambazoninnes pteu leu feu,
Ambazonie,aprs quand on va lui dire anglo... Il va seu fcher,a veut dire koa ambazonie? Maime pa pays deu lAmbazonie,sa reussembleu un nom amricain... Zambazonie HihihihiHihihihi!!! leu rire va meu tuer,mais seu nai pa une afeyre deu rires mais de pleur et de mort donc afeyre tres serieux
Jeannot
CAMEROUN :: Marginalisation : Un anglophone ne sera jamais Prsident de la Rpublique :: CAMEROON Cameroon
Ds qu'on touche au pouvoir de yaound, Gabson ragit.

Pourtant il y'a beaucoup d'articles ici.
WiseMan
CAMEROUN :: Marginalisation : Un anglophone ne sera jamais Prsident de la Rpublique :: CAMEROON United States (The Bronx)
Que veux tu? gabson se bat pour son ventre...
Epervier
CAMEROUN :: Marginalisation : Un anglophone ne sera jamais Prsident de la Rpublique :: CAMEROON Canada (Montral)
J BOUNYA LOTTIN

Trs bel article

Vous pouvez cependant l'amliorer en prcisant qui sont les "francophones " dont vous parlez et qui sont les "anglophones ".

Je ne sais pas si DIVINE BANDA est un de vos "anglophones "

Je ne sais pas non plus si JOE LA CONSCIENCE fait partie de vos "francophones "

Soyez plus prcis
Epervier
CAMEROUN :: Marginalisation : Un anglophone ne sera jamais Prsident de la Rpublique :: CAMEROON Canada (Montral)
@LE MESSIE

Speaking of rubbish, I'm not sure I understand what your rant is really all about.

I would have liked tout meet you and have a lenghty exchange on the issues we face.
zed2three
CAMEROUN :: Marginalisation : Un anglophone ne sera jamais Prsident de la Rpublique :: CAMEROON France (Val-de-Reuil)
la thse de l'auteur peut tre vrai si on parle de "l'anglophone" enferm dans sa communaut de Bamenda ou de Bua mais aujourd'hui en 2017 un anglophone,un citoyen bilingue,est trs souvent n Douala,Bafoussam ou Yaound...La barrire gographique et le particularisme linguistique qui sont les arguments de quelques nostalgiques sont battus en brche par la jeune gnration cosmopolite et moins sensible au "sentiment de marginalisation"

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Urgent, Coupe du Cameroun: Victoria United ne disputera pas la finale
 Urgent, Coupe du Cameroun: Victoria United ne disputera pas la finale
Facebook
réclame
partenaire
CAMEROUN :: Marginalisation : Un anglophone ne sera jamais Prsident de la Rpublique :: CAMEROON
Prince KESTAMG artiste complet se raconte chez SOPIEPROD
évènement
CAMEROUN :: Marginalisation : Un anglophone ne sera jamais Prsident de la Rpublique :: CAMEROON
actuellement sur le site