CAMEROUN :: Conflit : Pascal Monkam parle du suicide manqu  son htel :: CAMEROON

CAMEROUN :: Conflit : Pascal Monkam parle du suicide manqu son htel :: CAMEROON

CAMEROUN :: Conflit : Pascal Monkam parle du suicide manqu? ? son h?tel :: CAMEROON
CAMEROUN :: Conflit : Pascal Monkam parle du suicide manqu? ? son h?tel :: CAMEROON
Emile Metae qui s’est jeté du deuxième étage de La Falaise-Bafang est sous soins intensifs à Yaoundé.

Emile Metae, la cinquantaine dépassée, est actuellement admis en soins intensifs à l’hôpital central de Yaoundé. Il y a été transféré à la demande de Pascal Monkam, Promoteur du groupe des établissements hôteliers La Falaise. En effet, le 06 mars 2017, Metae avait tenté de se suicider, en se jetant du deuxième étage de l’hôtel La Falaise de Bafang, après plusieurs heures de négociations infructueuses avec toutes les autorités de la ville réunies au pied de l’immeuble dont il se trouvait sur le toit, à dix mètres du sol.

L’homme dont l’état de santé est aujourd’hui stationnaire, malgré un traumatisme grave et l’état comateux dans lequel il avait d’abord été plongé au moment de sa première admission à l’hôpital Ad-Lucem de Banka, avait exigé le paiement d’une sommes d’un, puis deux, ensuite trois et finalement six millions de Francs Cfa dont lui serait redevable le Président directeur général du groupe La Falaise.

Hier jeudi, soit quatre jours après le suicide manqué, Pascal Monkam a pris la parole pour donner sa version des faits. « Je ne dois aucun franc à Emile Metae qui est comme mon fils et moimême je ne sais pas pourquoi il en est arrivé à cette décision extrême », a-t-il dit, tout en précisant qu’il existe des milliers de témoins dans cette affaire, étant donné que le drame s’est produit devant les autorités administratives, les autorités judiciaires, les forces de sécurité et les sapeurs-pompiers appelés au secours.

Pascal Monkam assure qu’il a demandé de payer toute somme réclamée par Emile Metae pour éviter une mort d’homme. Dans un ton grave, il a expliqué qu’en désespoir de cause, il a même proposé que des matelas soient posés au sol, pour amortir le choc, au cas où la victime venait à sauter. Le Jour a appris qu’Emile Metae avait été réquisitionné par Pascal Monkam pour l’aider à suivre des travaux de construction en cours à Bafang contre une rémunération de 550. 000 Francs Cfa. « Il m’a demandé 550.000 Francs et j’ai accepté », a confié le Pdg de La Falaise.

Le 4 décembre 2016, 350.000 Francs  Cfa, puis 100.000 Francs Cfa avaient été payés tandis que 100.000 Francs Cfa ont été versé le 1é décembre 2016. Difficile d’expliquer le geste d’Emile Metae ou encore de savoir l’objet du paiement de six millions de Francs Cfa qu’il exigeait jusqu’au moment où il s’est jeté du deuxième étage de La Falaise. Il faudra attendre une meilleure évolution de son état de santé, pour espérer toutes les explications à son geste désespéré.

© Source : Le Jour : Denis Nkwebo

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Happi arrête les championnats amateurs
Happi arrte les championnats amateurs
Facebook
réclame
Ruth KOTTO RACONTE SON VOYAGE DES USA by SOPIEPROD TV
évènement
CAMEROUN :: Conflit : Pascal Monkam parle du suicide manqu  son htel :: CAMEROON
actuellement sur le site