CAMEROUN :: Sécurité : Là où l’anarchie a fait son lit… :: CAMEROON
CAMEROUN :: Sécurité : Là où l’anarchie a fait son lit… :: CAMEROON

CAMEROUN :: Sécurité : Là où l’anarchie a fait son lit… :: CAMEROON

CAMEROUN :: S?curit? : L? o? l?anarchie a fait son lit? :: CAMEROON
CAMEROUN :: S?curit? : L? o? l?anarchie a fait son lit? :: CAMEROON
Occupation abusive de l’emprise du chemin de fer, manque de signalisation et de garde-fous sont décriés dans les villes ferroviaires.

Va… au rail ! L’expression, courante  dans  notre société, est vraiment très vulgaire et abjecte. Pourtant, on ne peut trouver plus prosaïque pour s’expliquer l’idée que certains Camerounais se font de la voie ferrée et l’usage qu’ils en font ; l’endroit où on peut, sans aucun souci ni vergogne, répandre ses déchets. Qu’ils soient ménagers, organiques ou moraux…

La parfaite illustration  de cet état d’esprit offre des peintures  très  peu  reluisantes de certains quartiers des villages et villes traversées par  le  chemin de fer dans le pays. Sur ce florilège de l’incivisme, à Douala, Ndokoti et ses environs pourrait très bien occuper le haut du pavé. Ici, habitations et petits commerces ont tellement envahi l’emprise du chemin de fer que de nombreux opérateurs, hardis ou inconscients, n’hésitent pas à installer leurs étals sur la voie même.

Et ce n’est qu’à l’approche des trains qu’ils se précipitent pour dégager les rails. La situation est tellement contraignante que, selon un responsable de la communication de l’entreprise concessionnaire du chemin de fer au Cameroun, il arrive qu’en jours de grand désordre, le train passe plus d’une heure  pour  franchir  les quelques kilomètres de ce périmètre urbain. Ce tableau, tout aussi sombre qu’il paraisse, trouve quand-même concurrents, notamment à Yaoundé.

Une  randonnée  dimanche soir au quartier Elig-Edzoa vous étonnera certainement. Des bandes insouciantes ont pris le pli d’y organiser en ces jours  de grâce et de félicité des  marchés  particulièrement arrosés de vins traditionnels. L’affaire pouvait facilement se digérer, si les cuites ne se passaient carrément sur la voie ferrée. Ils ne sont d’ailleurs pas les seuls à y avoir pris leurs quartiers.

Pas étonnant dès lors que le drame de mercredi soir ait choisi ces encablures pour théâtre… Ça aurait pu tout aussi bien se passer à Elig-Essono derrière le marché du Mfoundi, à Etoudi, Olézoa ou à Nsam, des lieux où les pratiques ne sont pas plus orthodoxes. Pour autant, s’il est difficile de comprendre l’obsession d’un travailleur du rail à la retraite à vouloir s’installer le long de la voie ferrée – il faut noter que l’emprise du chemin de fer est de vingt mètres de chaque côté de la voie – il convient aussi de remarquer que ces espaces sont très peu sécurisés.

Et même  là où des passages à niveau pour les véhicules, des rambardes de protection de la voie ferrée ou des passerelles pour la traversée des piétons ont  été aménagés,  ce  qui manque le plus, c’est un dispositif de surveillance et de suivi pouvant permettre s’assurer de leur bonne utilisation.

© Cameroon Tribune : Serges Olivier OKOLE

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
France - Football: Neymar au PSG comme un ... messi
France - Football: Neymar au PSG comme un ... messi
Facebook
radios
RTS 90.5 FM CAMEROUN :: Sécurité : Là où l’anarchie a fait son lit… :: CAMEROON Sky One Radio 100.1 FM CAMEROUN :: Sécurité : Là où l’anarchie a fait son lit… :: CAMEROON Amplitude FM CAMEROUN :: Sécurité : Là où l’anarchie a fait son lit… :: CAMEROON Kalak FM CAMEROUN :: Sécurité : Là où l’anarchie a fait son lit… :: CAMEROON Nkongsamba FM CAMEROUN :: Sécurité : Là où l’anarchie a fait son lit… :: CAMEROON Cameroonvoice CAMEROUN :: Sécurité : Là où l’anarchie a fait son lit… :: CAMEROON Fréquence de vie CAMEROUN :: Sécurité : Là où l’anarchie a fait son lit… :: CAMEROON
réclame
partenaire
CAMEROUN :: Sécurité : Là où l’anarchie a fait son lit… :: CAMEROON
Récolte des termites en pays Bamiléké By SOPIEPROD
évènement
CAMEROUN :: Sécurité : Là où l’anarchie a fait son lit… :: CAMEROON
actuellement sur le site
MUTATIONS
CAMEROUN :: Sécurité : Là où l’anarchie a fait son lit… :: CAMEROON